L’opération APAGAN est une opération d’évacuation de ressortissants mise en place par les forces armées françaises, menée du 15 au 29 août 2021 à la suite de la prise de Kaboul (Afghanistan) par les Talibans en août 2021. Organisée en étroite coordination avec le ministère de l’Intérieur, le ministère des Armées et le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, cette opération a permis l’évacuation de près de 3000 personnes, dont environ 2600 Afghans, par la mise en place d’un pont aérien entre l’aéroport international de Kaboul, la Base aérienne (BA104) des Forces françaises aux Émirats arabes unis (FFEAU) et l’aéroport Charles-de-Gaulle à Paris.

C’est dans ce contexte d’urgence humanitaire que les interprètes ISM Interprétariat parlant le pashto et le dari (principales langues parlées en Afghanistan) ont été déployés jour et nuit à l’aéroport de Roissy (un autre à Kaboul même) aux côtés des professionnels de l’OFII (Office français de l’immigration et de l’intégration) et de l’ARS Ile-de-France notamment, afin d’accueillir, informer et accompagner les Afghans dans leur langue maternelle. Aidés par les équipes de coordination (de jour et de nuit) qui ont travaillé sans relâche pour organiser chaque intervention, dans l’urgence et l’incertitude de la situation, huit interprètes se sont investis avec professionnalisme auprès des réfugiés et des structures mobilisées à leurs côtés. Ils sont intervenus à chaque étape du processus pour permettre la communication entre les professionnels et les Afghans, dispatchés par groupes :

  1. A la descente de l’avion,
  2. Lors des tests de dépistage Covid-19 obligatoires, effectués sur tous les passagers, par l’ARS Ile-de-France et le SAMU,
  3. Lors des contrôles d’immigration et des accompagnements administratifs,
  4. Dans la salle d’attente dédiée, auprès des adultes et des enfants,
  5. Lors des consultations avec les équipes médicales,
  6. Lors des répartitions vers des hôtels ou des centres d’hébergement,
  7. Parfois, jusqu’aux centres d’hébergements situés dans la Sarthe.
Chronologie interventions interprètes ISM opération APAGAN août 2021 afghanistan

Après ces étapes, les interprètes ont poursuivi leurs missions, notamment lors de suivis psychologiques (qui ont été proposés à chaque personne), de la préparation aux entretiens à l’OFPRA, les récits de vie, etc.

« Ce que j’ai vécu en tant qu’interprète et en tant qu’Afghane en août 2021 est difficile à décrire. Intense est un mot qui pourrait s’appliquer. Intense humainement, car voir débarquer par avion des centaines de compatriotes, parfois des enfants orphelins, en souffrance, n’a rien d’aisé.
Intense professionnellement, car il fallait être efficace, disponible et réactive à chaque étape, auprès de chaque personne, chaque famille, chaque professionnel, chaque situation. Nous
vivions des moments émotionnellement complexes, qui nécessitaient toutefois de maintenir cette posture neutre propre à l’interprète. Je me rappelle avoir très peu dormi, être restée sur le qui-vive lorsque les informations liées aux vols et donc aux vacations tombaient. Mais je me souviens également d’une organisation sur place efficace et adaptée, malgré le caractère exceptionnel lié à l’urgence de la situation ».

Maryam, interprète en dari depuis juillet 2018
plus d’informations sur l’opération apagan