Non, les interprètes ne sont pas responsables du sort réservé par l’OFPRA aux demandes d’asile des Érythréens.

Droit de réponse à l'intention du journal Le Monde Un article publié dans Le Monde daté du 2 février 2016 (Érythrée : des traducteurs soupçonnés de censurer les demandes d'asile) suggérait un lien de cause à effet entre le rejet des demandes d'asile des ressortissants érythréens et le travail des interprètes et traducteurs. Les interprètes [...]