Ousmane Bah, réfugié politique guinéen, a créé une application solidaire et gratuite, permettant d’apprendre le français en toute autonomie. Comme le raconte Le Parisiencet habitant de Gonesse (Val-d’Oise) de 36 ans, lauréat du concours national Talents des cités, s’est inspiré de son parcours pour concevoir cet outil, baptisé Solodou.
Ayant dû quitter son pays après avoir soutenu l’opposition au régime, le Guinéen a d’abord habité pendant deux ans au Maroc, où il travaillait en tant que professeur de français, puis a migré vers Paris en 2014. Errant dans les rues de la capitale avant d’être hébergé dans un foyer, le jeune homme s’est rendu compte du niveau faible ou inexistant de français de la plupart des migrants et a commencé à donner des cours à ceux qu’il rencontrait. Alors que ses leçons connaissaient un succès grandissant, il dû déménager dans le Val-de-Marne. Ousmane a décidé de créer une application pour aider ses élèves à progresser sans lui.
En quelques mois, le jeune entrepreneur a réussi à coder son application, remarquée par la CAF, qui l’expérimente pendant dix mois. Peu à peu, aidé par un accompagnateur de start-up, Ousmane monte son entreprise. Son programme, couplé à un manuel et un cahier d’activités, se veut adapté au niveau de chacun, sur-mesure.
Remarquée par le concours national Talents des cités en novembre et traduite en six langues, l’application comprend déjà 12 000 utilisateurs dans 40 pays à travers le monde.