Le CNRS, Centre national de la recherche scientifique en France, vient de mettre en ligne le site internet Pangloss, rassemblant une collection unique d’archives sonores de langues rares ou en danger. Plusieurs milliers de contes et récits se laissent entendre dans plus de 170 langues recueillies et documentées grâce au travail de linguistes passionnés.
On peut ainsi écouter une chanson en na, un idiome sino-tibétain toujours parlé dans les montagnes du Sichuan, région de Chine située à l’est du Tibet ; un échange entre femmes en kakabé est parlé en république de Guinée, au plateau du Fouta-Djalon sur leur vie quotidienne ; ou encore un récit recueilli dans les années 1960 auprès du tout dernier locuteur oubykhune langue aujourd’hui éteinte et parlée autrefois en Turquie et en Géorgie.
La plupart des langues documentées le sont via des enregistrements audio ou vidéo, car elles peuvent être sans écriture, sans dictionnaire et sans corpus grammaticalPlus de 3 500 documents sonores et vidéos enregistrés par plus de 50 linguistes sont à ce jour disponibles sur le site Pangloss.