Ce lundi, des idées de sorties et de voyage depuis chez vous : une découverte des sons du monde, une réflexion sur l’identité ou encore une visite dans le milieu judiciaire de l’horreur.

Ecouter le monde : la carte des sons

Les journalistes de l’émission “Ecouter le monde” de RFI ont conçu une carte sonore recensant des bruits du quotidien collectés par des personnes situées sur les cinq continents.
Invitation poétique et imaginaire au voyage, cette carte permet, en quelques clics, de se retrouver sur une plage de Madagascar bercée par les flots et le chant du toucan, d’entendre le son lointain d’un instrument à cordes dans la ville indienne de Pushkar ou encore de plonger dans la ferveur populaire d’un carnaval brésilien à Salvador de Bahia.

A écouter ici

 

Le prénom : on le choisit ou pas !

L’émission “Les Pieds sur terre” de France Culture présente le récit de deux personnes ayant changé de prénom au cours de leur vie : l’une sous la contrainte, l’autre non. En fin de carrière professionnelle, Mohamed, prospecteur commercial, se voit forcé par son nouvel employeur de se présenter à ses clients sous l’identité d’Antoine. Mohamed relate le mal-être vécu dans cette situation imposée par son supérieur hiérarchique.
Patricia, quant à elle, décide, dès le collège, de ne plus se faire appeler “Roselyne“, ayant toujours senti un décalage entre son prénom et elle-même.
Différentes, ces deux histoires soulignent que le prénom est une composante majeure de l’identité.

L’avocat des terreurs

Produite par Camille Juzeau et Samuel Hirsch pour Arte Radio, cette série de six podcasts recueille le témoignage d’un avocat défendant les djihadistes ayant commis des attentats en France ou à l’étranger.

Alexandre Luc-Walton évoque la première fois où, en 2015, dans une galerie sécurisée du Palais de justice de Paris, il a rencontré un jeune homme revenant de Syrie, accusé de terrorisme. Par la suite, le jeune avocat a défendu des dizaines de personnes accusées d’actes terroristes, dont un des attaquants du Bataclan. Relatant ses entrevues, Alexandre Luc-Walton insiste sur le droit de tout individu à être défendu.

A écouter ici