Nous sommes le 18 décembre,  journée internationale de la langue arabe ! Nous espérons qu’à travers cette semaine spéciale, nous avons pu célébrer la richesse de cette langue.
                                                                 Alphabet arabe images libres de droit, photos de Alphabet arabe | Depositphotos
Cette semaine se termine autour de la langue arabe avec une dernière contribution “au-delà des mots” écrite notre collègue Ahmed Galal, interprète en arabe :
L’hospitalité arabe est à la fois un principe légendaire et millénaire. Lorsque les Bédouins, peuple indigène de la péninsule arabique, recevaient un hôte, ils lui offraient gîte, couvert et éventuellement sécurité contre ses poursuivants. “Partager le pain et l’eau” signe de fraternisation, prend pleinement sens et exécution effective. À défaut de partager le repas, l’hôte est toujours le bienvenu à boire du café dans le Machreq ou du thé à la menthe dans le Maghreb. La formule rituelle أهلاً وسهلاً signifie mot à mot : “tu as trouvé une parenté et tu es accueilli dans une plaine” loin de dangers de la montagne. Elle est fréquemment utilisée dans l’arabe d‘aujourd’hui bien qu’elle ait perdu son sens premier.
À table, il serait inconvenant, voire inapproprié, que l’invité ne se serve de tous les plats, surtout à volonté. D‘où les expressions :
ولو ما بيصير اتفضل qui voudrait dire “Quand-même, cela ne se fait pas, je t’en prie”. Afin d‘enrayer toute gêne et/ou hésitation chez les invités, nous leur rappelons que : الأكل على قدر المحبة “on mange à la mesure de l’amitié que l’on porte”. Ainsi, il faut faire preuve dun certain savoir-faire pour ne pas vexer son hôte arabe sur une notion qui lui est chère : l’accueil chaleureux des étrangers.
Inversement, la langue arabe est riche d‘expressions qui montre l’extrême gratitude des invités quant à l’amabilité du maître de la maison. Nous pouvons en citer quelques exemples :
  • Que votre foyer soit toujours aisé. بيتكم عامر
  • Que votre table soit durablement dressée سفرة دائمة
Évidemment, les temps modernes ont tendance à nous faire oublier ces traditions. Heureusement, la majorité des familles arabes, y compris les expatriées, essayent dentretenir cet esprit d‘hospitalité. C’est pourquoi on peut aisément être invité à passer la nuit chez quelqu’un dont on vient tout juste de faire la connaissance. Un geste aussi spontané que sincère car nous sommes des croyants-pratiquants de la fameuse formule :
Notre maison est la vôtre البيت بيتكم