En ce début de deuxième semaine de confinement, notre collègue Charles-Guillaume Demaret, interprète en macédonien et anglais, préparant une thèse en traductologie, dont le sujet est la reconnaissance et la défense du métier d’interprète de service public, nous propose son journal de confinement.
Chaque jour, du lundi au vendredi, pendant le confinement, retrouvez sur sa page Linkedin (accessible même si vous n’avez pas de compte LinkedIn) le résumé en français d’un article de traductologie :
  • Jour 1 : La théorisation comme structuration de l’action du traducteur, Michel Ballard, pour une première approche de ce qu’est la traductologie. Sont étudiés les mécanismes à l’œuvre lors d’une traduction et les compétences du traducteur.
  • Jour 2 : On Linguistic Aspects of Translation, Roman Jakobson, pour se pencher sur les aspects linguistiques d’une traduction. Sont questionnés la signification d’un mot, l’intraduisible, et les choix de traduction.
  • Jour 3 : The Nature and Role of Norms in Translation, Gideon Toury, pour s’intéresser aux normes en traduction. Sont examinés la différence entre comportement toléré et norme, le rôle de ces dernières, leur évolution et la manière de les étudier.
  • Jour 4 : Les traducteurs de Freud à l’épreuve de l’étranger, Jacques Le Rider, pour réfléchir sur le transfert culturel. Sont discutés, au travers du problème des traductions française de Freud, l’intraduisible, l’impact d’un projet de traduction et la manière dont la traduction et les droits d’auteur empêchent une réflexion saine sur la psychanalyse en France.
  • et d’autres à suivre…
Chaque résumé est suivi d’un lien vers l’article complet. C’est l’occasion de prendre le temps de découvrir ou d’approfondir les recherches menées dans notre domaine professionnel et de réfléchir à la pratique de l’interprétariat.
Si vous ne voulez rater aucun article, vous pouvez suivre sur Linkedin le mot-dièse : #TraductologieEtConfinement