Sarah Bosquet de l’Observatoire international des prisons-section française livre sur le site internet de Mediapart une analyse des conséquences dramatiques de l’absence d‘interprètes dans les prisons en termes d‘accès aux droits et aux soins.
“En l’absence d’organisation structurelle et de financements conséquents, l’accès aux services d’interprètes professionnels est quasiment impossible en prison”, observe-t-elle, en citant les quelques exceptions où interviennent les interprètes d‘ISM Interprétariat.

  À lire ici