Notre collègue Anna Airinei, interprète en russe, roumain et moldave, nous invite à réfléchir, ce matin, sur la traduction.

Citations célèbres d’écrivains et de traducteurs

« Si le traducteur fait son travail comme il le doit, c’est un bienfaiteur de l’humanité ; sinon, un authentique ennemi public ». Paroles attribuées à Miguel Sáenz.
Linguiste et traducteur espagnol, Miguel Sáenz, né en 1932, a traduit des œuvres allemandes et anglaises, comme celles de Thomas Bernhard, de William Faulkner, ou d’Henry Roth. Il est membre de l’Académie allemande de la langue et de la littérature et de l’Académie Royale espagnole.

« La traduction est, au mieux, un écho. » Chapitre XXV, Lavengro The Scholar, The Gypsy, The Priest, 1851, George Borrow.
George Borrow (1803-1891) est un écrivain britannique et auteur de récits de voyage.

« Une fidélité consiste (…) à cerner le texte et à le couler au moule d’une autre langue en tordant ici, en infléchissant là, par toutes sortes d’acrobaties linguistiques qui, au résultat, restituent un produit somme toute équivalent. » Confessions d’un traître, 1995, Albert Bensoussan.
Né en 1935, Albert Bensoussan est un écrivain, traducteur et docteurs ès lettres français, connu pour ses traductions de Mario Vargas-Llosa et d’autres grands écrivains de langue espagnole.

« Les belles traductions, comme les belles épouses, ne sont pas toujours les plus fidèles ». Lettre à Brinkman, 7 avril 1825, Esaias Tegner.
Ecrivain, poète et membre de l’Académie suédoise, Esaias Tegner (1782-1846) est une figure majeure de son pays au XIXe siècle.

« Les traductions élargissent l’horizon de l’homme et, en même temps, le monde. Elles t’aident à comprendre les peuples lointains. » Le cœur de l’homme, Jon Kalman Stefansson.
Romancier et poète islandais, Jon Kalman Stefansson, né en 1963, s’est fait connaître grâce à sa trilogie composée de Entre ciel et terre, La Tristesse des anges et Le Cœur des hommes. Cette dernière lui a octroyé le statut, à la fois dans son pays et dans le monde entier, de grand écrivain contemporain.

« Les écrivains font la littérature nationale et les traducteurs font la littérature universelle », paroles de José Saramago, extrait de José Saramago nas Suas Palavras, 1998, livre édité par Fernando Gómez Aguilera.
José Saramago (1922-2010) est un célèbre écrivain et journaliste portugais, le seul auteur lusophone à avoir reçu, jusqu’à présent, le prix Nobel de littérature, en 1998, pour l’ensemble de ses œuvres.

« La traduction est une des rares activités humaines où l’impossible se produit par principe », ‘No toqueis la flor’, El trujaman, 2015, Mariano Antolín Rato.
Ecrivain et traducteur espagnol, né en 1943, Mariano Antolín Rato est l’auteur de nombreuses versions d’œuvres littéraires anglaises, françaises et italiennes, dont celles de Kerouac, Baudelaire, Lyotard…

 

Une vidéo : “Les traducteurs sont inutiles”

vidéo 300x168 - De l'art de traduire
En 2014, pour défendre et valoriser le statut de traducteur, l’Association des Traducteurs Littéraires de France, a publié une vidéo au titre ironique “Les traducteurs sont inutiles”.
Elle y plaide pour une plus grande reconnaissance de ces “acrobates des mots“, qui, selon elle, devraient être considérés comme des “auteurs à part entière“. Vidéo à voir jusqu’au bout !

 

À voir ici