L’Inalco fait son cinéma – Cycle cinéma Amériques – projection de films colombiens

Ce jeudi, à l’Inalco, deux documentaires de Colombie sur des populations autochtones seront projetés et présentés par Maria Carolina Ortiz Ricaurte, ethnolinguiste et spécialiste de la langue kogui :

 Resistencia en la línea negra, de Amado Villafaña, Saúl Gil, Silvestre Gil Sarabata, 2011, 84 min. Réalisé en 2011 par des autochtones, ce documentaire montre les menaces pesant sur leur territoire (constructions de grands projets, déforestation, spoliation de trésors indigènes…) et les actions que leurs autorités spirituelles, les Mamos, ont entrepris pour y faire face. Projeté en langues wiwa, kogui et arhuaco.

Corazón del mundo, de De Santiago Roa, 2019, 14 min. Ce mini-documentaire projeté en langue kogui, présente Mamo Rumaldo Lozano Gil, gardien du site sacré Teyuna (La Cité Perdue) dans la Sierra Nevada de Santa Marta, en Colombie, revenant sur l’origine de la crise du climat et invitant à prendre soin de l’environnement qui nous entoure.

Le cycle cinéma Amériques organisé par l’Inalco et l’association Amériques, s’inscrit dans l’année internationale des langues autochtones déclarée par les Nations Unies pour souligner les risques auxquels sont confrontées ces langues minoritaires et pour en faciliter l’accès.

Jeudi 28 novembre, de 18h30 à 21h, Inalco, 65 rue des Grands-Moulins 75013 Paris, amphithéâtre 7. Entrée libre

Plus d’infos en cliquant ici

inalcocinéma 300x134 - Conférences et colloques de la semaine

 

Le populisme en Europe centrale et orientale

Ce jeudi également, Roman Krakovsky, historien, maître de conférences à l’université de Genève, spécialiste de l’Europe centrale et orientale, donnera une conférence sur l’histoire du populisme dans cette région du monde, au Centre tchèque de Paris.
Ayant publié en 2017 un livre intitulé L’Europe centrale et orientale de 1918 à la chute du mur de Berlin, l’auteur retracera les grands mouvements populistes du XXe siècle jusqu’à aujourd’hui. Cette étude lui permet aussi d’éclairer les dérives nationalistes en vigueur dans cette partie de l’Europe.

Jeudi 28 novembre, de 19h30 à 21h, Centre tchèque, 18 rue Bonaparte, 75006 Paris. Entrée libre.

Plus d’infos en cliquant ici