Présentation de l’Atlas des crises et des conflits

Parue aux éditions Armand Colin en septembre 2019, la quatrième édition de l’Atlas des crises et des conflits sera présentée par leurs auteurs, Hubert Védrine, ancien ministre des Affaires étrangères sous Jacques Chirac, et Pascal Boniface, directeur de l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS).
Leur ouvrage réinscrit les multiples crises et conflits contemporains dans le temps long pour saisir leurs racines historiques, donner des clés d’interprétation des scénarios actuels et envisager ceux du futur.
Le débat sera animé par Didier Billion, directeur adjoint de l’IRIS, docteur en science politique et auteur de nombreux travaux sur la Turquie et le Moyen-Orient.
Ce jeudi à 19h, Institut du monde arabe, 1 rue des Fossés Saint-Bernard, 75005 Paris, salle du haut conseil (niveau 9). Entrée libre dans la limite des places disponibles

Le langage n’est pas le propre de l’homme, parole de singe !

Animée par Alban Lemassonéthologiste, professeur et directeur du laboratoire d’éthologie animale et humaine (EthoS), cette conférence explore le langage des singes, qui présente de nombreuses similitudes avec celui des humains.
Selon le spécialiste, tout comme les humains, les singes évitent de se couper la parolecopient la voix de leurs prochestransmettent des messages sur leurs motivations, joignent le geste à la parole…
Ce jeudi, à 19h, Cité des sciences et de l’industrie, 30 avenue Corentin-Cariou, 75019 Paris. Auditorium. Entrée libre dans la limite des places disponibles

Hantise de la grimace et figures artistiques de l’humour

Quelles sont les figures artistiques de la grimace et de l’humour ? Christophe Henry, docteur en Histoire de l’Art et agrégé d’Arts plastiques, abordera les différentes représentations de l’humour, du rire à la grimace, dans les œuvres d’art occidentales.
Même si ces dernières sont la plupart construites à l’aide de références culturelles pathétiques plutôt que comiques, il existe cependant des figurations de l’humour depuis l’Antiquité. Celles-ci relèvent souvent d’une volonté de l’auteur de se différencier des normes de convenance de ses contemporains, prenant la forme d’une remise en cause politique, sociale ou culturelle.
Des œuvres d’art d’Europe occidentale seront étudiées mais aussi d’autres régions du monde, comme l’Amérique Latine ou l’Afrique.
Ce samedi, de 14h à 15h30, Médiathèque Violette-Leduc, 18-20 rue Faidherbe, 75011 Paris. Gratuit sur réservation à mediatheque.violette-leduc@paris.fr ou au 01 55 25 80 20.