Musée national de l’histoire de l’immigration : Faire musée d’une histoire commune

L’historien Patrick Boucheron s’est vu confier la mission de préfigurer la nouvelle exposition permanente du Musée national de l’histoire de l’immigration. Une question se pose alors : Comment ?
Pour en discuter, un échange est ouvert à tous ce mardi au musée.
Au côté de Patrick Boucheron, historien, professeur au Collège de France, co-directeur de l’ouvrage, Faire musée d’une histoire commune (éditions du Seuil) interviendront Sébastien Gokalp, directeur du Musée, et Romain Bertrand, historien, co-directeur de l’ouvrage, Faire musée d’une histoire commune. La rencontre sera animée par Sonya Faure, journaliste à Libération.
Ce mardi, à 19h, au Musée de l’histoire de l’immigration, 293 avenue Daumesnil, 75012 Paris. Entrée libre, sur réservation.

Décolonisations françaises : 25 ans de fractures, entre histoire et héritage

En 1960, quatorze anciennes colonies ont obtenu leur indépendance de l’Empire colonial français : Bénin, Côte d’Ivoire, Mali, Burkina Faso, Mauritanie, Niger, Sénégal, République centrafriquaine, République du Congo, Gabon, Tchad, Togo, Cameroun et Madagascar.
A l’occasion de ce 60e anniversaire, l’Institut du monde arabe s’intéresse à une période de vingt-ans, allant de 1946 à 1967, pour retracer l’histoire d’un traumatisme historiel et mémoriel.
Pour retracer cette histoire et prendre la mesure des fractures contemporaines en lien avec ce passé, Pascal Blanchard, historien et chercheur LCP/CNRS, recevra pour une conférence Nicolas Bancel, historien, professeur ordinaire à l’Université de Lausanne (Suisse), Catherine Brun, professeure à l’Université Sorbonne nouvelle (Paris III) et Benjamin Stora, professeur des universités.
Ce jeudi, à 19h. Institut du monde arabe, 1 Rue des Fossés Saint-Bernard, 75005 Paris. Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Les Mille et Une Nuits : le rêve où tous les lecteurs devront se retrouver

A l’occasion de la parution d’un numéro de la revue littéraire Europe, consacré aux Mille et Une Nuits, l’Inalco accueille une table ronde retraçant l’histoire de ces contes, découverts par Antoine Galland, au XVIIIe siècle. De nombreuses personnes interviendront pour cet échange : Stéphane Sawas, chercheur et professeur de littérature grecque ; Jean-Baptiste Para, poète, critique littéraire et traducteur et directeur de la revue Europe ; Aboubakr Chraïbi (sous réserve), chercheur et professeur de littérature arabe classique ; Evanghélia Stead, chercheuse, traductrice et professeure de littérature comparée et de culture de l’imprimé ; Nacer Khemir, écrivain, conteur et cinéaste et Kadhim Jihad Hassan, poète, chercheur, traducteur et professeur de littérature arabe classique.

Ce vendredi, à 18h. Inalco, 65 rue des Grands moulins, 75013 Paris. Entrée libre dans la limite des places disponibles.

En savoir plus