Notre collègue Sabine Sauvêtre, du pôle Formation, Études et Qualité, nous partage l’émission Printemps arabes : la révolution des mots ?, diffusée hier sur la radio France Culture. Pendant 30 minutes, il est question de la conservation des images et des mots qui ont fait les soulèvements populaires syriens de 2011. Ces mots prennent la forme de slogansd‘appels aux rassemblements sur les réseaux sociaux ou encore de graffitis politiques et poétiques.
 
Sana Yazigi, graphiste syrienne et intervenante dans l’émission, a ainsi créé le site internet Creative Memory à explorer en français, en anglais et en arabe, où elle entend “faire vivre la mémoire du combat syrien pour la liberté, mais aussi rassembler un peuple dispersé par la guerre“.
Elle décrit également la différence, pour elle, entre “mots” et “slogans” : “Quand on dit “dégage” ça peut être un slogan, une revendication. Mais quand on dit à Bashar El Assad “Celui qui tue son peuple est un traître” ce n’est pas un slogan. Ce sont des mots. Quand on dit “liberté” ce n’est pas non plus un slogan. Ces mots, ce sont ceux qui reflètent nos pensées, nos aspirations, qui réunissent alors que les slogans peuvent diviser. Les mots ne divisent jamais“.